Témoignage
Victoire J’ai été chez Jane de Busset de quinze à vingt ans voire plus, ma mère et ma grand-mère étaient clientes aussi. J’étais pétrifiée, Jane de Busset était une vieille dame très intimidante. On ne plaisantait pas. Dans mon souvenir c’était un beau salon parisien très old-school avec un nettoyage de peau ritualisé et efficace, je ne savais pas que Sylvie Puig continuait. Elle nous faisait ramener à l’époque de Londres ou des États-Unis un nettoyant visage qu’elle adorait et on n’avait le droit d’utiliser que ça. Ma croyance au nettoyage et à l’hydratation uniquement pour le visage est née içi !